Tech n’Start
Titre du projet
Tech n’Start, le cœur de la transformation

Description
Construction d’immeubles de bureaux, d’activités productives, Universitaires et de commerces à Bordeaux.
Concours restreint, projet finaliste.

Lieu
Bordeaux (France)

Maître d’ouvrage

GA Promotion


Équipe de maîtrise d’œuvre
Investisseur : FONCIÈRE INEA
Contractant général pour comptes propres productifs : AGC – GROUPE CASSOUS
Architecte : IT’S
Commercialisateur : Colliers
Construction : GA Entreprise
BET : Omega
Conseil et aménagement des espaces de travail : Colliers
BET VRD/loi sur l’eau/mobilité : IRIS Conseil
Bureau de contrôle : BTP Consultants
Paysagiste: VOLGA
Agriculture urbaine - production d’algues : Urban Algae
Mobilité : Qucit
Biodiversité : Biogeco

Mission
ESQ+

Chronologie
2018

Données de conception

Surfaces
SHON: 18.750 m²

Performance énergétique
Label R2S-Ready2Services
Construction bas carbone (label E+C-)


Budget
23.156.500 €

Les innovations récentes les plus importantes sont nées grâce à la rencontre et à l’hybridation de différentes connaissances. Concevoir un lieu dédié à l’innovation signifie avant toute chose penser à un lieu qui facilite la rencontre entre les personnes, l’échange et le dialogue.
Ceci est la base de notre réflexion dans la conception de Tech n’START : concevoir un lieu de rencontre.
Un lieu qui ne soit pas uniquement dédié aux personnes qui y travaillent, mais qui puisse représenter un point de repère pour l’ensemble de l’écosystème qui caractérise la zone, qui soit fédérateur.
Le bâtiment est en forme d’étoile dont les branches s’étendent vers le paysage et les nouveaux édifices créant ainsi avec eux une relation chaque fois différente et spécifique. Au centre, elles se réunissent autour d’une agora, espace de vie et lieu de rencontre pour tous.
Un bâtiment comme point de repère dans une zone où le paysage est très horizontal et parsemé de bâtiments trop homogènes. Un bâtiment symbolique et attractif, caractérisé par une esthétique qui rappelle le monde de l’innovation, de l’aérospatial, de la robotique et du numérique.
C’est pour cette raison que nous avons pensé un unique bâtiment qui en regroupe plusieurs.
Un édifice en forme d’étoile qui regroupe à la fois ses propres fonctions mais également celles des bâtiments adjacents. C’est un point de repère attractif et doté d’une forte identité.
Un bâtiment qui puisse être reconnaissable à la fois par le piéton qui marche le long du boulevard Technologique et par le passager à bord d’un avion qui atterrit à Mérignac.
La configuration planimétrique découle, au-delà d’une volonté programmatique, d’un lien fort qui unit l’édifice au paysage qui l’entoure. La disposition des branches réduit au maximum l’impact sur les arbres existants et permet d’étendre le bâtiment vers, d’un côté, la zone boisée et humide tout en l’encadrant, en la respectant et en la mettant en valeur ; et de l’autre vers le boulevard Technologique créant ainsi un front urbain articulé et dynamique.
Les blocs du bâtiment qui donnent sur la rue créent un lien fort avec la Tranche 2, la future intervention de Tarmaq, Lulu dans la prairie et le front commercial.
Ils offrent également aux passants une perception cinétique du bâtiment, toujours différente quel que soit l’endroit d’où il est observé.
Ce front avec ses 3 niveaux permet de créer une barrière acoustique et protège la zone boisée, tandis que le rez-de-chaussée poreux garantit la continuité visuelle et piétonne à l’intérieur du lot.
Le projet Tech n’START est composé de plusieurs éléments gravitant autour du bâtiment principal : le parking, Lulu dans la Prairie, le commerce, la volière en extérieur et les bâtiments de la tranche 2.
Comme une constellation, chaque corps dispose d’une certaine autonomie tout en étant dépendant des autres.
Tous ces composants ont pour fond un merveilleux paysage naturel qui est presque entièrement préservé. Vers l’intérieur du lot, la zone boisée et humide est conservé. Vers le boulevard Technologique le paysage devient plus minéral pour accompagner la fonction urbaine de ce côté du lot et créer une continuité avec l’intervention de Tarmaq.
Les bâtiments de la tranche 2 sont disposés comme un prolongement du système à étoile.
Leur position par rapport à la rue est conçue afin d’offrir un système de lambris sur la façade accompagne en rythme le regard de ceux qui arrivent de l’ouest le long de la voie Nouvelle Marcel Dassault; une plus grande porosité qui permet d’apercevoir le bois en arrivant du rond-point, à l’est.
La disposition en étoile des blocs du bâtiment principal, l’utilisation de fenêtres en longueur et de brises soleil horizontaux ont pour but de fournir une lumière naturelle optimale sur les lieux de travail et une vue extraordinaire sur la nature. Les bâtiments sont revêtus de matériaux comme l’aluminium issus de l’industrie aérospatiale et automobile nouvelle génération. L’aluminium et le métal utilisé sous toutes ses formes (opaque, brossé, miroir) associé au verre, crée une forte relation faite de reflets et de transparences avec la nature environnante.
La structure du bâtiment principal associe le béton, le bois et le métal. Le choix de ces matériaux permet une construction plus rapide et une réduction des émissions de CO2.