Bâtiment pluri-équipement
-0-
-1-
-2-
-3-
-4-
-5-
-6-
-7-
-8-
-9-
-10-
-11-
-12-
Titre du projet
Bâtiment pluri-équipement

Description
Gymnase, Terrains d’Éducation Physique, Espace Jeunes, Centre d’Adaptation Psychopédagogique
Concours restreint, projet lauréat

Lieu
Rue Paul-Meurice, ZAC des Lilas, Paris 20ème

Maître d’ouvrage
Ville de Paris – Direction du Patrimoine et de l’Architecture

Équipe de maîtrise d’œuvre
Architecture – maîtrise d’œuvre jusqu’en 2016 : Scape s.p.a en la personne de son associé Francesco Marinelli et les équipes de la société
BET structures, fluides, économiste : LGX Ingénierie
BET HQE : Franck Boutté Consultants 
BET acoustique : ALTIA
Paysagiste: Antonio Stignani
Entreprise générale: Demathieu&Bard
Consultants chantier: Alain Le Bahl, Delphine Campi

Mission
Complète (design et direction des travaux)

Chronologie
2010 - 2014

Données de conception
Surfaces 3.800 m²
Performance énergétique: Plan Climat Ville de Paris (50kWh/m²)

Budget
10.100.000 € HT

Situé au sud de la ZAC de la Porte des Lilas, le nouveau bâtiment s’inscrit dans un secteur en pleine refonte en limite des communes des Lilas et de Bagnolet. Le projet répond aux objectifs majeurs fixés par le maître d’ouvrage d’améliorer les rapports entre la ville de Paris encerclée par le périphérique et les villes limitrophes à la ZAC. 

En continuité avec les espaces verts du quartier Fougères et avec le système d’équipements sportifs et publics, le bâtiment comprend : un centre sportif (gymnase, espace escalade, salle polyvalente, terrains de sports extérieurs), un espace jeunes (salles de répétition musicale, salles polyvalentes) et un centre d’adaptation psychopédagogique (bureaux et salles de psychomotricité).

Le site dispose d’un espace vierge au-dessus de la dalle de couverture du boulevard périphérique et d’un terrain à bâtir avec un programme dense. Le projet se développe selon trois axes, exploitant au maximum ces atouts:  

Premier axe : profiter de l’espace libre. Le projet préserve une partie de la dalle pour la réalisation d’un jardin, un espace tampon, une pause, une surprise dans le contexte visuel du périphérique.

Deuxième axe : imaginer un système dalle-bâtiment qui garantit la continuité entre le quartier et ses équipements. En implantant le gymnase en sous-sol, on crée au niveau de la rue (rez-de-chaussée) un espace d’accueil très perméable et en R+1, un espace sportif en continuité directe avec la dalle.

Troisième axe : concevoir un bâtiment à l’image compacte et unitaire qui garde l’autonomie de ses fonctions.