Réinventer Paris
-0-
-1-
-2-
-3-
-4-
-5-
-6-
-7-
-8-
-9-
-10-
Titre du projet
Réinventer Paris Éole Évangile

Description
Ensemble immobilier mixte (logements, bureaux, commerces, hotel) sur le site de Eole Evangile.

Lieu
Paris 18ème (France)

Maître d’ouvrage
Ville de Paris

Équipe de maîtrise d’œuvre
Mandataire : Nexity
Architecture – maîtrise d’œuvre jusqu’en 2016 : Offscape s.a.s en la personne de son associé Francesco Marinelli  et les équipes de la société; 
avec AREP Architectes, SAA
BET Structures, fluides, économiste : Terrel, S2T Vpeas, Qios
BET HQE : Terao
Manag. du projet: Artella
Consultant: le 104, Numa Paysagiste: Coloco
Agriculture Urbaine : Sous les Fraises

Mission
ESQ

Chronologie
2015 - 2016

Données de conception
Surfaces 34.253 m²

Le triangle Éole-Évangile occupe un site très particulier au sein du secteur Paris-Nord-Est et est un point stratégique de transition. Il bénéficie d’un voisinage immédiat extrêmement varié. Tirant parti de son site, de ses proximités et de son accessibilité, il est voué à devenir un catalyseur de vie urbaine.
Cette vocation impose de constituer dans ce lieu un «espace capable», un cadre bâti flexible et adaptable, aménagé en fonction des besoins du moment. Cette  capacité se retrouve dans les deux typologies qui ont défini la construction de Paris au XIXème siècle :
  • l’immeuble haussmannien, où les logements se transforment en bureaux, les locaux d’activités en commerce, où les chambres de bonne sont regroupées pour devenir appartements, et les grands appartements bourgeois recoupés pour devenir de petits studios
  • l’immeuble-atelier qui invente la superposition dans la ville des fonctions de stockage ou de production artisanale ou industrielle, grâce à sa structure à grande portée et ses hauteurs d’étage importantes et ses façades largement vitrées, offrant une grande liberté d’aménagement des plateaux ouvrant à de nombreux usages.

Cette plasticité a été perdue dans les produits standardisés et ciblés depuis les années 60, où il prédomine une volonté de séparer la ville en programmes bien définis, et de produire des bâtiments adaptés à un besoin unique. 
Cette spécialisation a créé une ségrégation entre quartiers de bureaux et de logements, entre habitat social et tissu pavillonnaire. Elle a contribué à bâtir des frontières et des ghettos qui aujourd’hui entravent la qualité de vie de notre société et son développement futur. Elle a généré un parc immobilier qui ne peut pas s’adapter à la demande simplement et à un coût raisonnable.

Il nous faut réinventer une typologie offrant la plasticité adaptée à la société urbaine d’aujourd’hui : généreuse en espaces hybrides, multifonctionnels, évolutifs et réversibles. 
  • Hybrides parce que les modes de vie contemporains conduisent à mêler les temps d’activité privée, professionnelle ou culturelle, 
  • multifonctionnels parce que la créativité d’une ville se mesure à sa capacité de rassembler les citoyens dans des fonctions et des activités complémentaires qui s’enrichissent mutuellement, 
  • évolutifs et réversibles parce que les besoins des individus et des familles comme ceux des entreprises changent rapidement.

Notre projet « Éole » est un lieu privilégié pour accueillir le besoin de mixité, d’adaptabilité devenu nécessaire à notre société et à son évolution et pour explorer une nouvelle façon de construire et de faire évoluer un bâtiment.

Nous mettons au point une logique constructive globale qui puisse accueillir plusieurs programmes dans un même bâtiment ou un même îlot et en permet une évolution facile, pouvant s’inscrire dans une logique de continuité programmatique, de rupture ou dans la recherche de mixité. Nous avons divisé l’acte de construire en deux étapes, afin de distinguer :
  • Ce qui relève de l’appropriation du lieu, du site, et de la mise en place de volumes desservis par des circulations verticales et d’une distribution de réseaux assurant les fonctions de base et qui relèvent de l’installation pérenne: la création de plateaux ou « fonciers » superposés, appropriables et accessibles. 
  • Ce qui répond à des besoins fonctionnels et sociaux à un instant donné, et qui peut évoluer, s’adapter, se transformer: les façades légères qui permettent l’appropriation de l’espace, les aménagements intérieurs et extérieurs.

Nous avons imaginé un bâti « pérenne » et mis au point comme « kit » de base une trame constructive en béton en trois dimensions composée de planchers isolants thermiquement, de 20 m avec une trame constructive carrée de 8,1 m et implantés en hauteur tous les 6,24 m. afin de dégager des volumes appropriables. En complément de cette ossature constructive, est réalisé l’ensemble des circulations verticales. 
Pour l’aménagement de ces volumes de base nous privilégions des structures légères et des systèmes préfabriqués, réalisés en filière sèche (bois ou métal) assurant une mise en œuvre rapide et un démontage plus facile.