Extension du Lycée Louise Michel
-0-
-1-
-2-
-3-
-4-
-5-
-6-
Titre du projet
Extension du Lycée Louise Michel

Description
Nouveau bâtiment pour 10 classes et espaces de vie scolaire.
Concours restreint.


Lieu
Avenue Jean Jaurès, Bobigny (France)

Maître d’ouvrage
Conseil Régional d’Ile de France

Équipe de maîtrise d’œuvre
Architecture – Maîtrise d’œuvre jusqu’en 2016 : Offscape s.a.s. en la personne de son associé Francesco Marinelli et les équipes de la société.
BET structures, fluides: Cet Ingegnerie
Paysagiste: Après La Pluie

Mission
ESQ

Chronologie
2015

Données de conception
Surfaces
1.500 m²

Budget
3.542.632 €

Le Lycée Louise Michel s’insère en un contexte urbain en pleine évolution, marqué par les opérations de la Zac Centre-Ville, le Pôle Pablo Picasso, la ZAC Ecocités.
Le jardin devient le lieu central du lycée destiné aux étudiants, aux professeurs et aux visiteurs externes. Au cœur du jardin se situe le nouveau bâtiment de l’extension du Lycée.
Sa composition se base sur la superposition de deux volumes: 
- au sol, un diaphragme vitré, transparent, dont l’emprise au sol est réduite au minimum pour laisser la place au jardin, à la végétation, et qui devient lui-même une partie de ce système d’espaces libres. On trouve ici essentiellement les fonctions collectives du programme (accueil, vie scolaire, cafétéria, salle polyvalente..)
- au premier niveau, un volume pur, enveloppé d’une peau translucide, abrite les salles de classe. Les élèves assistent aux cours et peuvent profiter de ce nouvel horizon visuel fait de nature et de verdure.
L’espace intérieur du RDC est pensé pour être fluide et flexible. Il permet différents degrés de séparations entre les différentes activités: complètement isolées physiquement et acoustiquement; ouvertes les unes vers les autres en créant une continuité physique et visuelle.
Au premier étage, plus isolés et protégés, se trouvent les espaces consacrés à l’enseignement. De grandes baies vitrées horizontales permettent de recevoir une lumière uniforme, et une continuité visuelle avec l’extérieur. Une peau extérieure faite de fines tiges en acrylique protège la baie vitrée des radiations solaires et diffuse la lumière à l’intérieur des salles de façon homogène.
Le volume des salles de classe suspendues au dessus du jardin devient un point de repère pour le quartier pendant la journée mais également le soir, et fait ressortir le rôle social et urbain de l’institution.