Logements sociaux
-0-
-1-
-2-
-3-
-4-
-5-
-6-
Titre du projet
Logements sociaux

Description
44 logements sociaux
Concours

Lieu
Chemin Docteur Jean-Louis Prévost. Petit Saconnex, Genève (Suisse)

Maître d’ouvrage
Fondation de la Ville de Genève pour le Logement Social

Équipe de maîtrise d’œuvre
Architecture: maîtrise d’oeuvre jusqu’en 2016: Scape s.p.a en la personne de son associé Francesco Marinelli et les équipes de la société
BET structures : Ingeni
BET fluides/HQE : Weinmann Energies
Économiste: Tekhné

Mission
ESQ+

Chronologie
2012

Données de conception
Surfaces
Total: 5.176 m²
Logements: 4.240 m²
Parties communes: 936 m² 

Performance énergétique
MINION ECO

Budget
16.000.000 CHF
(15.100.000 €)

Tout se base sur un module de 2.75 m qui rythme l’ensemble du projet: les divisions entre les typologies, les divisions internes aux appartements, la structure, le revêtement de la façade. Cette rationalité et modularité engendrent une grande flexibilité, laissant la possibilité de faire évoluer les typologies. Nous proposons un système où les 4 possibilités d’assemblage de typologies (4 «moitiés» du plan) peuvent être composées librement selon les besoins.
Tous les appartements de 3 à 6 pièces profitent d’une double ou triple orientation. La zone nuit est au nord, tandis que la zone jour, munie d’une loggia de 180 cm de largeur, est orientée au sud.
Les salles de bain, les pièces sombres et les circulations communes se trouvent dans la zone centrale du plan, ce qui permet d’offrir l’ensemble du linéaire de la façade aux pièces de vie, et ainsi de leur apporter une lumière  uffisante malgré l’épaisseur du bâti (17.5m).
Les façades sont uniformisées avec une seule et même peau, afin de changer la perception de l’échelle du bâtiment. Le revêtement, en acier galvanisé, reflète la végétation environnante, ce qui contribue à la dématérialisation du volume.
L’image de la façade évolue continuellement selon l’usage des panneaux dépliants composant la peau, dont la position dépend des conditions climatiques, des activités et des préférences individuelles des habitants. Ces ouvertures dynamiques redonnent une échelle domestique au bâtiment. L’aménagement extérieur prévoit un parvis minéral qui lie différents parcours du quartier et crée un espace public pour la sociabilité et la rencontre. Cet espace est naturellement prolongé pas les fonctions communes prévues au RDC.
La minéralité du parvis s’estompe dans les jardins environnants grâce aux arbres et aux essences naturelles qui émergent du sol.