Route Vega
-0-
-1-
-2-
-3-
Titre du projet
Route Vega

Description
Voirie d’accès à l’îlot Prima Zona Industriale de Porto Marghera
Concours, APD et PRO

Lieu
Porto Marghera, Venise (Italie)

Maître d’ouvrage
Ville de Venise

Équipe de maîtrise d’œuvre
F&M Ingegneria
Net Engeneering
It’s
Sogen
G&V Ingegneri Associati
G&T S.r.l


Mission
APD et PRO

Chronologie
2016 - en cours

Données de conception
Superficies: 33.687,80 m²

Le projet Route Vega consiste en la conception d’une jonction à plusieurs niveaux, une nouvelle route entre la ville de Mestre et la zone industrielle de Marghera. Cette dernière représentera la nouvelle porte d'accès à la lagune de Venise.
Le projet prévoit la réorganisation de l’infrastructure déjà existante et la construction d'un viaduc de 150 m suivi d'un tunnel artificiel qui permettra la continuité de la Strada Regionale 11, voie rapide régionale. La circulation entre Mestre, Porto Marghera et la route régionale sera ainsi régularisée et facilitée.

Le projet est un défi intéressant à relever à bien des égards: 

  • L'étude des raccordements dans une zone particulièrement complexe nous a orientés vers un choix en apparence invasif mais concluant. La SR 11 offre un passage étroit entre les bâtiments, dont le centre Vega, l’important réseau de chemin de fer qui mène jusqu’à Venise, aux zones industrielles de Marghera et la route secondaire L’idée de réaliser un viaduc suivi d’un tunnel artificiel nous est apparue comme la plus adaptée afin de réorganiser définitivement la jonction.
  • L’aspect technique représente le second défi du projet: le viaduc et le tunnel doivent être réalisés dans un espace qui n’est pas adapté à un chantier traditionnel. Le projet a donc du prendre en considération plusieurs étapes de réalisation, tout en limitant les répercussions sur la voirie existante, seul et unique accès à la lagune et qui ne peut donc être ni fermée au trafic, ni réduite sinon de nuit. Nous avons choisi l’utilisation du coffrage perdu en acier Corten pour la construction du viaduc. Ce dernier permet une réalisation progressive de l’œuvre et de s’orienter vers des portiques préfabriqués pour le tunnel artificiel.
  • L’œuvre sera la nouvelle porte d’accès à Venise. Comme troisième défi, nous avons porté une attention particulière aux aspects esthétiques et formels des œuvres à réaliser. Pour le viaduc, nous avons choisi de laisser visible le Corten et de dessiner des coupes constructives inspirées des quilles des navires: une référence claire à la zone portuaire de Marghera et aux chantiers navals. Le tunnel artificiel est constitué d'une série de portiques qui, en plus de permettre une transparence visuelle, et aidés par l'alternance de lumière et d'ombre, donnent à l'espace intérieur un intérêt tout particulier. 

Une attention particulière a également été accordée à l'étude des chaussées et des ronds-points dans le but de donner homogénéité et continuité à la réalisation. Les sols, constitués d’éléments préfabriqués sont montés sur des joints larges selon une conception et une logique qui peuvent assurer la perméabilité du sol et un enherbement progressif.